Webovino
Le forum qui a du nez
Du pôle nord au pôle sud
etlevinfut
Messages : 35
Enregistré le : 24 juin 2016 19:45

Du tannat d’Uruguay s’il vous plaît !

Messagepar etlevinfut » 09 juil. 2016 11:06

Après l’Argentine, l’occasion était trop belle pour ne pas aller dans un autre poids lourd du vin sud-américain et goûter le fameux tannat d’Uruguay. Et croyez-moi, s’il vaut un voyage à lui seul…vous reviendrez pour les habitants !

Alors le truc sympa pour arriver en Uruguay, c’est d’arriver à…Buenos Aires !?! Attendez que je vous explique: de là, vous prenez un bateau pour débarquer à Colonia del Sacramento. Cité coloniale du XVIIe siècle, aujourd’hui classée à l’UNESCO, elle vous offre un cadre idyllique pour commencer votre route des vins. En effet, la région en produit. Alors pour être tout à fait honnête, ce n’est pas l’endroit idéal pour révéler toute l’expression de cette grappe venue tout droit du sud-ouest français. Ah oui, j’ai oublié de préciser. Importé par un Basque au XIXe siècle, ce tannat est encore la fierté de l’AOC Madiran. A la différence que celui d’Uruguay nécessite moins de garde pour être consommé rapidement. Par exemple, la bodega artisanal Bernardi, créée en 1892 ne produit que des vins jeunes et simples. Et la visite est toujours dirigée par quelqu’un de la famille et permet de voir un mode de production très rustique ! Intéressant et convivial, les vins ont toutefois peu d’intérêt. En revanche, la grappa à base de tannat est délicate et fondue…et vaut bien un petit achat ! Et je vous conseille fortement de rester à Colonia pour déguster un bon plateau de fromage et des vins exclusivement locaux au Buen Suspiro: beau, bon et pas cher ! D’ailleurs, je découvrirai la Bodega Irurtia avec son Km.0 Tannat Syrah très fruité, puis le Tannat Reserva aux saveurs torréfiées excellent ! Je me sens bien en Uruguay…

Alors cap vers l’est et la région de Canelones où la Bodega Juanico m’attend. Là, on rentre dans l’histoire, l’icône des bodegas uruguayennes, et ce pour au moins deux raisons. La première: fondée en 1830 par Francisco Juanico après avoir observé les mêmes conditions climatiques qu’en Europe, elle survient après l’indépendance du pays en 1825. C’est en quelque sorte une marque d’affranchissement. Puis vient la deuxième: après la Seconde Guerre mondiale, la France est endettée envers l’Uruguay, et devant l’incapacité de rembourser, le gouvernement français donna la recette du Cognac et autorisa le pays et la bodega Juanico à en produire et en commercer sous le même nom. Alors même s’il est difficile de vérifier cette information, le cognac existe bel et bien ici ! Et du bon !!! La visite est donc très intéressante et conviviale (comme toujours), dans ce domaine qui appartient à la famille Deicas depuis 1979. Les 5 terroirs présents sur cette exploitation offrent des vins riches, complexes et parfumés. Il est très agréable également de retrouver l’importance des millésimes. Et oui, qui dit climat tempéré et humide, dit risques de variations. Si cela importe peu au Chili ou en Argentine avec une constance quasi millimétrée année après année, il en est tout autre en Uruguay. L’année 2008 ayant été très sèche, cela a provoqué un millésime 2009 avec une concentration spectaculaire ! Plus en stock, je me “contenterai” en commençant par un Tannat Crianza Roble 2013 trop vanillé à mon goût (barrique américaine). Mais tout ça se rattrape rapidement avec la Selccion Del Enologo 2013 et son cabernet sauvignon fruité et corpulent, avant de succomber à la Coleccion del Fundador 2012, qui est le résultat de 3 barriques…qui changent chaque année !!! Mais les deux vrais bijoux sont le Don Pascual Reservado Pinot Noir 2014 d’une pureté incroyable et le Don Pascual Cabernet Sauvignon 2007 et ses accents de cuir et de champignons qui m’a définitivement fait craqué ! Je crois que je vais encore rester en Uruguay…

Cap vers la capitale Montevideo et en route arrêt à la Bodega Castilla Viejo, qui abrite les vins Catamayor. Bon, un accueil de ce type, ce n’est plus de la convivialité mais de la gentillesse à l’état pur ! Des sourires à n’en plus finir, des explications toutes plus intéressantes les unes que les autres, des dégustations de qualité, des conversations à refaire le monde, … bref, un pur moment de bonheur ! On sent ce côté familial avec les oncles, les cousins, … travaillant en harmonie. Et ils étaient encore plus heureux de me recevoir en cette année 2015 qui s’annonce exceptionnelle ! En attendant, après une petite discussion avec l’œnologue, je goûte le Chardonnay Reserva de la familia 2011 très tropical (poire, pêche, ananas, fruit de la passion) corpulent et élégant. Décidément, en plus d’une visite incroyable, les vins s’annoncent excellents ! Et le 2011 Tannat fondu sur des notes de café, champignons et cacao ne fait pas baisser la moyenne. Et le tout sera couronné par un Vieja Parcela 2011 à faire friser les papilles !!! Je crois que vous avez compris: je vais rester encore un peu en Uruguay… Et ça tombe bien car tout le monde, y compris les autres producteurs, me recommandent fortement une bodega: si je dois en visiter une avant de partir, c’est Stagnari ! Considérée comme la Roll’s Royce du Tannat, je vais vite comprendre pourquoi.


Créée en 2000, elle produit blanc et rouge sur ses 75 hectares. Le fondateur, Hector travailla en France, aux Etats-Unis, puis parcourut le monde avant de revenir produire du vin en Uruguay. Et bien lui en a pris ! Son Viejo Tannat est le tannat le plus primé au monde…pour la modique somme de 12€. Et la contre-étiquette envoie !!! De 2013, après 14 mois en barrique française, son violet intense vous séduit puis c’est du GRAND classique au nez et en bouche: foin, ferme, animal, fumée, café, chocolat, … Bref, si vous êtes adeptes de ce type de vin, c’est le paradis ! Rien qu’avec ce premier verre, j’étais prêt à arrêter la dégustation pour ne pas être déçu après. Que nenni ! Le Cabernet Sauvignon Primer Vinedo 2013 est une bombe…à 6€ ! C’est élégant, ça vous enivre avec ses fruits rouges en entrée de bouche, puis vous emmène dans un monde plus structuré par le pain grillé et la fumée, avec un final frais ! Je suis amoureux… Et que dire du Dinastia 100% Tannat, tout en en biodynamie, où le réglisse et le chocolat côtoient des fruits noirs. Je veux habiter ici ! J’étais vraiment bien en Uruguay…

Article original avec photos: http://etlevinfut.com/tannat-duruguay-sil-plait/



Retourner vers « Vins d'autres pays du monde »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron

Recherche


Recherche avancée

Connexion