Webovino
Le forum qui a du nez
De l'aveugle, de l'éclectisme, du comparatif, du plaisir , des notes et du jeu
Avatar de l’utilisateur
EricC
Membre averti
Membre averti
Messages : 1722
Enregistré le : 31 oct. 2015 00:01

Identifier les vins en biodynamie, est-ce possible ?

Messagepar EricC » 22 janv. 2017 17:34

Certains pensaient pouvoir trouver les vins en biodynamie au milieu d'une dégustation à l'aveugle, je les ai donc testés, sur une sélection qui a mélangé du conventionnel, du bio, et du bio-D.
Voici la liste des vins :
Blancs
1- Aupilhac - Cocalières 2014
Certif bio-D en 2014
25% grenache blanc / 25% rolle / 25% roussanne / 25% marsanne
2- Cal Demoura - Paroles de Pierre 2011
Certif bio en 2010
70 % chenin + roussanne, grenache blanc, petit manseng
3- Dom. Laurent - Chardonnay VV 2009
Conventionnel
100% chardonnay
4- Leflaive - Mâcon Verzé 2007
Premier millésime en biodynamie certifiée
100% chardonnay
5- Château Jolys - Pauline 2011
Conventionnel
100% petit manseng
6- Bellivière - l’Effraie 2008
1e millésime de conversion à la biodynamie (certif en 2011)
100% chenin

Rouges
7- Berrod - Moulin à Vent 2011
Conventionnel
100% gamay
8- Léandre Chevalier - le Queyroux 2015
Sans certification, mais travail ultra soigné à la vigne
50% merlot / 50% cab. sauvignon
9- Delas - Le Clos 2009
Conventionnel
100% syrah (peut-être un peu de viognier ...)
10- Fondrèche - Persia 2009
A priori bio-D, mais je ne trouve en fait qu'une certif bio ... datant de 2009 justement
90% syrah / 10% mourvèdre
11- Mordorée - Reine des Bois 2009
A priori bio-D à l'époque, mais démarche abandonnée depuis
33% syrah / 33% grenache / 33% mourvèdre
12- Reignac - Grand Vin 2009
Conventionnel
75% merlot / 25% cab. sauvignon

Bientôt des résultats ...



Avatar de l’utilisateur
Greg v
Membre averti
Membre averti
Messages : 3863
Enregistré le : 02 nov. 2015 22:12

Re: Identifier les vins en biodynamie, est-ce possible ?

Messagepar Greg v » 22 janv. 2017 17:49

Je peux vendre la mèche : il est archi simple de retrouver la BioD à l'aveugle :mrgreen:


Sinon très belle dégustation, surtout les blancs, en TRES grande forme.



Avatar de l’utilisateur
ArnaudV
Site Admin
Site Admin
Messages : 1313
Enregistré le : 29 oct. 2015 17:47

Re: Identifier les vins en biodynamie, est-ce possible ?

Messagepar ArnaudV » 22 janv. 2017 20:39

Greg v a écrit :Sinon très belle dégustation, surtout les blancs, en TRES grande forme.

Le jour fleur est toujours favorable au blanc :D .



Avatar de l’utilisateur
EricC
Membre averti
Membre averti
Messages : 1722
Enregistré le : 31 oct. 2015 00:01

Re: Identifier les vins en biodynamie, est-ce possible ?

Messagepar EricC » 22 janv. 2017 22:14

Je n'ai pas pris de notes sur le moment, mais de mémoire, mes préférés ont été le soir même, par ordre décroissant :
  • Bellivière, Aupilhac, Jolys, Cal Demoura, D. Laurent, Leflaive pour les blancs
  • Fondrèche devant, puis un groupe comportant Berrod/Delas/Reignac/la Mordorée sans hiérarchie particulière, puis Léandre-Chevalier


A J+1, rapidement : le Moulin à Vent de Berrod se tient toujours très dignement, le Clos de Delas a franchement évolué et semble déjà en train de mourir, le Persia de Fondrèche me plait toujours avec bizarrement un boisé qui me semble plus (+) perceptible, le Lirac de la Mordorée est encore un peu en retrait



Avatar de l’utilisateur
sebovino
Membre averti
Membre averti
Messages : 2399
Enregistré le : 02 nov. 2015 11:29

Re: Identifier les vins en biodynamie, est-ce possible ?

Messagepar sebovino » 23 janv. 2017 22:03

Effectivement, une grosse sélection pour un jeu-dégustation!

En revanche, les difficultés étaient tellement nombreuses et de nature différente que retrouver la Dynamisation était mission impossible. AHMA.


La minéralité est au vin ce que la latéralité est au manchot unijambiste. Mao Tatsé Tong!

Avatar de l’utilisateur
Greg v
Membre averti
Membre averti
Messages : 3863
Enregistré le : 02 nov. 2015 22:12

Re: Identifier les vins en biodynamie, est-ce possible ?

Messagepar Greg v » 23 janv. 2017 22:08

Mes impressions sur les blancs :

1- Aupilhac - Cocalières 2014
Certif bio-D en 2014
25% grenache blanc / 25% rolle / 25% roussanne / 25% marsanne

Nez sur les fruits blancs, mentholé, frais, pierreux, qui s'ouvre ensuite sur les fleurs blanches
Bouche : du gras, tendue, minérale. Dotée du superbe énergie. Long avec de beaux amers. Salin.

Il a le côté pas trop expressif, minéral qui emmène quasi tout le monde sur un chardonnay de Bourgogne. Mais je lui trouve un côté trop gras pour être nordiste et finalement des notes florales qui viennent au réchauffement me font penser à un vermentino de chez Arena (biais parce qu'on est chez Eric).
Pour le jeu à l'aveugle je suis plutôt bon, mais comme je sais qu'Arena n'est pas en BioD, je vote pas BioD. Dommage, car vue l'énergie du vin, j'étais parti dans la bonne direction au début.

Ce blanc sudiste est en tout cas excellent ! 17+/20


2- Cal Demoura - Paroles de Pierre 2011
Certif bio en 2010
70 % chenin + roussanne, grenache blanc, petit manseng

Vin gras, très mûr, doté d'une belle amertume, avec quelques notes de cumin. Le milieu de bouche est dynamique, salivant.

On est dans mon esprit au sud. J'hésite entre marsanne et roussanne mais comme je trouve ça bon je vote pour marsanne, St Jo 2008. En BioD.

Tout faux là dessus, même si finalement ce n'est pas si loin dans l'esprit.

Très bon vin au passage. 16/20


3- Dom. Laurent - Chardonnay VV 2009
Conventionnel
100% chardonnay

Nez très sésame grillé, praliné.
Il est large en bouche, doté d'une belle amertume, assez long, avec des notes presque tourbées. J'adore.

Je propose chardonnay 2009 et je suis quasi persuadé qu'il s'agit d'un Tissot. Je vote donc BioD.

Excellent vin en tout cas, pour qui aime le grillé. 17/20


4- Leflaive - Mâcon Verzé 2007

Premier millésime en biodynamie certifiée
100% chardonnay

Cremeux, lacté, sur des notes de cire, d'épices orientales, de vanille, de champignon frais, miellé.
La bouche est large, grasse, très mûre, minérale et exotique.

Il a l'aromatique de certains vieux champagnes. Pour moi le chardo ne fait pas de doute. Le côté mûr et gras me fait penser à un Mâcon Verzé mais de Guffens Heynen. Je propose ça en 2011.
Dommage, je suis presque dans le 1.000. Par contre, Guffens n'étant pas en BioD, je me plante encore et toujours.

16/20


5- Château Jolys - Pauline 2011
Conventionnel
100% petit manseng

Nez sur les agrumes, l'ananas, le menthol, la pierre.
Bouche grasse, tendue, très saline et longue. Notes pierreuses et de l'amertume.

Le petit manseng ne fait pas de doute pour moi. Je propose la Virada de Camin Larredya en 2010.
Surpris à la découverte de l'étiquette car je ne pensais pas que Jolys produisait une aussi belle cuvée.
Le rapport qualité prix est énoooorme.

17+/20


6- Bellivière - l’Effraie 2008
1e millésime de conversion à la biodynamie (certif en 2011)
100% chenin

Notes mûres de mangue, minérales.
Bouche large, beurrée minérale.

Je propose encore petit manseng. Finalement chenin c'est un peu son cousin.

J'ai encore aimé ce blanc qui conclut une série magnifique de mon point de vue.

16/20



Avatar de l’utilisateur
EricC
Membre averti
Membre averti
Messages : 1722
Enregistré le : 31 oct. 2015 00:01

Re: Identifier les vins en biodynamie, est-ce possible ?

Messagepar EricC » 18 févr. 2017 18:16

Bonneau du Martray : Corton-Charlemagne version biodynamie
La culture bio change-t-elle le goût des vins ? L'expérience du domaine Bonneau du Martray, et de son fameux Corton-Charlemagne, apporte un nouvel éclairage sur le sujet.
Ne cherchez pas plus loin le fait majeur de ces 15 ou 20 dernières années en Bourgogne : de nombreux grands domaines ont adopté la viticulture bio ou biodynamique. Le choix de la bio est né d’abord d’une volonté d’évolution culturale mais ses conséquences s'en font ressentir bien au-delà. « Nos vins s’en sont trouvé modifiés », expliquent aujourd'hui les convertis. Beaucoup de vignerons évoquent un surcroît de fraîcheur, de longueur, voire de "minéralité". Sensations souvent rassemblées sous un terme plus générique et technique : acidité.
« Oui, nous trouvons davantage d’acidité chez mes clients en bio. Mais en terme analytique, c’est de l’ordre du chiffre après la virgule… Cela reste très secondaire », affirme l'œnologue-conseil Thierry Moreau.
Chez les vignerons le constat est plus vigoureusement assuré. « En 1997 (Ndlr : millésime aux acidités particulièrement basses), notre œnologue nous a expliqué que nous avions les acidités les plus élevées de toute la Bourgogne », confie Anne-Claude Leflaive, une des pionnières de la viticulture bio. Vincent Dureuil-Janthial, vigneron bio à Rully, confirme : « Je le vois entre les vins du domaine et les raisins que j’achète en négoce. La différence est énorme ».
Le constat ne se limite pas seulement à l'acidité. Moins surprotégées par les traitements systémiques, moins nourries par des engrais chimiques, les vignes bios sont généralement moins productives. Elles donnent naissance à des raisins plus solidement constitués.




Retourner vers « Dégustations thématiques de vins »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron

Recherche


Recherche avancée

Connexion