Webovino
Le forum qui a du nez
Le renouveau est arrivé
Avatar de l’utilisateur
ArnaudV
Site Admin
Site Admin
Messages : 1321
Enregistré le : 29 oct. 2015 17:47

Domaine Jean-Marc Burgaud

Messagepar ArnaudV » 14 avr. 2016 13:30

Morgon La Côte du Py, 69910 Villié-Morgon
Tél : 04 74 69 16 10
Fax : 04 74 69 16 10
burgaud@jean-marc-burgaud.com
Site : http://www.jean-marc-burgaud.com



Avatar de l’utilisateur
ArnaudV
Site Admin
Site Admin
Messages : 1321
Enregistré le : 29 oct. 2015 17:47

Re: Domaine Jean-Marc Burgaud

Messagepar ArnaudV » 14 avr. 2016 13:32

Domaine Jean-Marc Burgaud – Côte du Py Javernières – 2012
100% Gamay
La couleur est très claire tel un pinot.
Le nez est assez contenu sur des notes de fraises et un boisé assez marqué. Le Gamay est indétectable. Le nez a plus un profil de Pinot.
En bouche, il y a de la structure et de la finesse. Dès le milieu de bouche les tanins se font asséchant. Les tanins semblent un peu grillés. Cette astringence marquée ne m’a pas empêché de prendre du plaisir sur ce vin et même un grand plaisir. Un vin clivant sur la perception d’astringence.
16,5/20



Avatar de l’utilisateur
Greg v
Membre averti
Membre averti
Messages : 4072
Enregistré le : 02 nov. 2015 22:12

Re: Domaine Jean-Marc Burgaud

Messagepar Greg v » 14 avr. 2016 21:59

On va dire qu'il ne s'est pas bien présenté le lendemain alors, parce que je ne l'ai pas apprécié du tout, lui trouvant un boisé dissocié particulièrement peu élégant.



Avatar de l’utilisateur
sebovino
Membre averti
Membre averti
Messages : 2562
Enregistré le : 02 nov. 2015 11:29

Re: Domaine Jean-Marc Burgaud

Messagepar sebovino » 05 oct. 2016 11:40

Jean-Marc Burgaud - Morgon - Côte du Py" 2014

On en parle aussi: IÇI

Image

Il m'a été offert de déguster ce vin issu d'un prestigieux vigneron, à la réputation faite dans sa région.

Bu sur 3 jours, température de service fraîche/froide, simplement rebouché et mis au frigo.
Jour 1: Aucun soucis
Jour 2: Aucun soucis
Jour 3: Le vin décline, perd en charme et en précision sans montrer d'oxydation ou défauts majeurs.

La robe est assez claire, jeune, avec il me semble une légère filtration.

Le nez est peu intense, il se cache derrière une porte entrouverte. On y passe du temps à humer et à vouloir s'ennivrer de ses superbes arômes frais, signe d'un millésime élégant. Tout en retenu, il est cependant diablement précis, complexe, équilibré. Fruits rouges - sanguin - fumé - quelques épices discrètes - trait balsmamique et floral.

Le genre de nez un peu fermé et gracile qui vous fait dire que le potentiel est énorme si jamais les années de garde lui font du bien. Mais vu le pedigree du terroir et du vigneron, ça serait le comble qu'il n'en soit pas ainsi.

La bouche est délicate et superbement équilibrée. L'alcool, l'acidité, les tanins, la texture, les sucres sont à leur juste place. J'ai l'habitude de déguster des vins de cette région/appellation beaucoup plus marqués par une ou deux caractéristiques. Ici les tanins sont fins et jamais agressifs, l'acidité est rafraîchissante plus que saisissante. Le toucher de bouche est fluide, sans creux ni manque d'extrait sec. C'est droit, arrondi, de longueur correcte avec une rétro-olfaction agréable sur les arômes du nez.

En l'état, le vin est sur la réserve, il manque encore de profondeur, d'intensité, d'expression pour justifier un 17. Mais tout est là pour qu'il chope un 17,5 d'içi quelques années :mrgreen:
Vin fin: 16/20

J'ai pris beaucoup de plaisir.


Achat majeur.

NB: Un vin effectivement très très fin, à l'aromatique complexe mais peu expressive, à la matière de demi-corps, fluette pour les amateurs de vins denses.
Typiquement le vin qu'il faut "aller chercher". Expression qui m'agace mais pour le coup, on est en plein dedans. Aller chercher l'aromatique, la texture, imaginer son potentiel et sa longueur future.
Pas facile sans recul et expérience mais quoi qu'il arrive, tout le monde peut apprécier sa délicatesse.


La minéralité est au vin ce que la latéralité est au manchot unijambiste. Mao Tatsé Tong!

Avatar de l’utilisateur
sebovino
Membre averti
Membre averti
Messages : 2562
Enregistré le : 02 nov. 2015 11:29

Re: Domaine Jean-Marc Burgaud

Messagepar sebovino » 31 mai 2017 16:18

Jean-Marc Burgaud - Beaujolais Villages "Château de Thulon" 2015

Age moyen des vignes : 50 ans.
Vinification beaujolaise, macération carbonique des raisins entiers pendant 5 à 6 jours
Élevage en cuve 4 à 5 mois.


Une belle couleur concentrée rouge cerise
Au nez, la cerise plus ou moins expressive avec une très légère touche fumé/épicé, mais très légère hein! On pourrait s'attendre à plus d'intensité de part la vinif en carbo. C'est assez gourmand, net.

En bouche, les tanins sont fins, fondus, avec une juste petite rusticité.
La matière est assez dense, charnue, caressante. Typique 2015, année chaude.
La retro est sur la cerise.

L'ensemble est agréable, rond, hyper classique. Je me demande pourquoi le vin n'est pas plus explosif et ouvert...


La minéralité est au vin ce que la latéralité est au manchot unijambiste. Mao Tatsé Tong!

Avatar de l’utilisateur
EricC
Membre averti
Membre averti
Messages : 1773
Enregistré le : 31 oct. 2015 00:01

Re: Domaine Jean-Marc Burgaud

Messagepar EricC » 27 juin 2018 23:06

Jean-Marc Burgaud - Beaujolais Villages "Les Vignes de Thulon" - 2011

Dommage, la courbe de mes relations avec le gamay était sur une pente ascendante, mais là c'est le drame. Malgré le travail d'un vigneron réputé, dans un très bon millésime, je ne trouve pas beaucoup d'intérêt à cette bouteille. Ca manque de fraîcheur (a fortiori pour un gamay), d'éclat.
Deux verres bus ce soir par acquis de conscience, et on reverra ça demain.



Avatar de l’utilisateur
Greg v
Membre averti
Membre averti
Messages : 4072
Enregistré le : 02 nov. 2015 22:12

Re: Domaine Jean-Marc Burgaud

Messagepar Greg v » 28 juin 2018 09:02

Burgaud c'est un mystère pour moi. J'ai adoré tout ce que j'ai bu chez lui et je n'ai bu aucune bouteille avenante chez moi. Alors peut être faut il attendre plus (j'ai des 2011 et des 2009), mais bon ...



Avatar de l’utilisateur
sebovino
Membre averti
Membre averti
Messages : 2562
Enregistré le : 02 nov. 2015 11:29

Re: Domaine Jean-Marc Burgaud

Messagepar sebovino » 28 juin 2018 14:09

Ça arrive souvent en beaujolais cru ou non.

A mon sens, il est.question de moment, fermeture et non de qualité.


La minéralité est au vin ce que la latéralité est au manchot unijambiste. Mao Tatsé Tong!

mrim
Membre assidu
Membre assidu
Messages : 148
Enregistré le : 19 juil. 2017 14:04

Re: Domaine Jean-Marc Burgaud

Messagepar mrim » 28 juin 2018 23:03

Greg v a écrit :Burgaud c'est un mystère pour moi. J'ai adoré tout ce que j'ai bu chez lui et je n'ai bu aucune bouteille avenante chez moi. Alors peut être faut il attendre plus (j'ai des 2011 et des 2009), mais bon ...

D'accord avec Greg, c'est assez compliqué de trouver le bon moment pour bien goûter les vins de Burgaud. Pour ce qui est des phases de fermeture, elles sont quand même souvent assez courtes en Beaujolais: 2 à 4 ans max. En tout cas, je ne connais pas d'autres domaines reconnus du Beaujolais, avec cette problématique de bonne fenêtre de tir pour bien goûter.



Avatar de l’utilisateur
sebovino
Membre averti
Membre averti
Messages : 2562
Enregistré le : 02 nov. 2015 11:29

Re: Domaine Jean-Marc Burgaud

Messagepar sebovino » 29 juin 2018 06:36

Le Lapalu Brouilly 2016, bu il y a quelques semaines'était totalement "Burgaudien". Fermé, neutre.
J'en parlais avec la cave du Panthéon qui fait Lapalu. Même ressenti.


La minéralité est au vin ce que la latéralité est au manchot unijambiste. Mao Tatsé Tong!


Retourner vers « Vins du Beaujolais »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité

Recherche


Recherche avancée

Connexion